Partagez | 
 

 Winter is coming, Wait no : Forman is coming.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☞ CONNERIES : 89
☞ AVATAR : Mini Franco ♥

MessageSujet: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    Lun 7 Juil - 20:29




J'ai cru voir une rorynette

L’appartement est vide, dois-je avoir peur. « Pas là ce soir, suis avec les filles, j’rentrerai surement pas, bisous mon caramel. » Ah bah d’accord ! Il m’abandonne ENCORE ! Et pour des filles, non mais je retiens la leçon !! Deux blondes en plus, on abandonne pas son caramel pour des blondes et puis quoi encore. J’ai un sérieux problème avec les blondes moi, c’est pas moi qui le dit mais mes sœurs, ah bah ça doit venir de là. Pourtant je les aime mes sœurs, si c’est vrai, même si elles me font vivre un enfer, je les aime.  Vu que je les aime, je suis physiquement incapable d’aimer d’autres blonds ou blondes. CQFD ! Il faut déjà que je supporte les deux miennes en permanence alors si en plus je dois en supporter d’autre, non je crois que je pourrais pas. Y a des gens qui sont doués, moi pas. Moi je suis pas doué mais ça tout le monde le sait, ma mère m’a encore dit hier « qu’est-ce qu’on va faire de toi ? » Pourquoi les gens veulent toujours faire quelque chose de moi ? Est-ce que moi je vais voir ma mère et compte faire quelque chose d’elle ? Bah non, ça serait vraiment glauque déjà et puis moi y a qu’aux filles que je fais des choses et elles sont toujours consentantes, enfin aux dernières nouvelles j’en ai forcé aucunes. Il suffit qu’elle me regarde et pouf, je les arrête plus. J’ai un charme fou, un charme indomptable, que voulez-vous c’est inné chez moi, on ne peut rien y faire. Je crois que c’est de famille mais moi j’en ai eu plus que les autres. Tout ceci paraît logique mes copines sont toujours des canons. Zazou lui il a eu des relations sérieuses mais comment dire que… Nan tout le monde à la maison a déclaré que dans la famille Bing et la poisse des relations, c’est moi qui m’en sortait le mieux. Cool !! Surtout qu’en ce moment je n’ai personne, enfin si j’ai Imo mais je sais pas si on peut la qualifier de copine. Je peux aisément pas la qualifier de personne ou elle me refait le portrait, cette nana a le don de deviner tout ! Absolument tout. Limite elle me fait flipper, non mais cette nana me fait flipper tout cours, parfois elle a des idées qui sont… Pire que les miennes. Fin moi je l’aime bien la moitié du temps, le reste elle me gonfle, c’est une nana en même temps mais celle-là du genre lourde ! Attention pas dans le sens lourde kaloriquement mais dans le sens lourde psychologiquement, elle est chiiiiante et c’est moi qui le dit alors que je suis le premier chieur de la famille. Ouais Abby a beau être chiante, elle ne m’égale pas et puis Emma bah elle est chiante en matière d’amour mais après elle fait pas le poids.  J’arrête pas de dire c’est de leurs fautes, je n’y suis pour rien, ils m’auraient pas autant fait chier dès la naissance, j’aurais toutes mes cases à présent et peut être, je dis bien peut être que je serais moins chiant. C’est une possibilité mais bon je trouve que je suis bien moi. Rider aussi et si ma guimauve le trouve alors tout est bon. De toute façon j’ai pas envie de ressembler à Ken, tiens ça me fait penser que ça fait longtemps que je n’ai pas vu Ken et sa décapotable. Faudrait que j’aille lui proposer un verre un de ses quatre mais bon avec le retour de Rory, je doute que les choses restent pareil. On va pas me la faire à l’envers, alors que je connais l’endroit, il en pince pour elle et compte me la piquer ! On parle de ma Rory là ! Elle et moi ça n’a pas de prix, pas de valeur et je délire là romanticos ça va pas du tout. « T’en dis quoi toi ? T’en dis que je suis le meilleur papa du monde ! Bah oui tu le dis ! Aller tiens mange ! » Ce chat va finir en cure, il bouffe pour quatre mais bon il est adorable. Sauf quand il décide de casser mes coups, il aime pas Imo en plus, je sais pas pourquoi. Je suis sûr qu’inconsciemment Rory lui transmet des messages, du genre « sabote les plans de ton père » mais elle est loin et nous abandonné. Enfin là elle est plus loin mais ça en revient au même, ce n’était qu’un bébé quand elle est partie, il a grandi sans mère et se fut un choc pour lui. Heureusement que j’étais là, moi son papa et avec l’aide de son super tonton, on a réussi à l’éduquer de la meilleure façon qu’il se doit. Qui a dit qu’il fallait un homme et une femme pour éduquer un enfant ? N’importe quoi ! « Bon mon lapin je vais à la douche, tu as ordre de surveiller ma chambre ! Miaule au moindre bruit ! J’compte sur toi, j’ai pas confiance en ses fantômes. » Il faut que j’arrête American Horror Story. Cette série me monte à la tête, ça ne va pas du tout.

J’adore la douche. C’est mon moment rien qu’à moi, je suis nu et je suis sous l’eau et je peux penser. A qui ? Non pas ce genre de pensée, bon ma sœur n’arrête pas de dire que je ne suis pas équipée pour penser. N’importe quoi, je lui prouve le contraire au quotidien ! Je peux penser mais pas trop après j’ai le cerveau qui chauffe et généralement et bah c’est pas bon. Par contre quand ça chauffe et que c’est bon, je suis capable de tout. Genre de faire de super spaghetti bolo, la dernière fois je les ai fait au ketchup on s’est régalé, un délice ! Je suis un cordon bleu qu’il dit bon Rider, c’est pour lui que je fais ses petits plats mais lui après il vante mes qualités, j’arrête pas de lui dire que ça me gêne. Bon ce n’est pas vrai et personne n’y croit mais bon pourquoi les gens me donnent pas un peu d’espoir, sérieusement ? Moi je vais pas casser les délires des gens. Ah je me sens propre, beau mais ça c’est constant ! Même au petit réveil je suis beau, c’est inné chez moi, j’arrête pas de le dire. Serviette. « Bon Mercus AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!! » C’est quoi cet ombre. « Je t’avais dit d’miauler si un fantôme venait. Vilain Mercus. Quant à vous, je n’ai rien sur moi !!! Aller oust ! » C’est comme ça qu’on doit faire ? Je sais plus. Oh lumière fut. « Rory ? » Je rêve ou rory est dans ma chambre… Genre comme au bon vieux temps et elle s’y est introduite toute seule. Et moi je tiens la lampe. « Ah non je vais pas te tuer rassure toi, c’est juste qu’en ce moment je suis à fond dans AHS et du coup j’ai cru que tu étais l’un de ses psychopathes de fantôme. Je tiens pas à me faire violer par un mec en tenu de latex. » A dire vrai, je tiens pas à me faire violer tout court m’enfin ça c’est un détail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 32
☞ AVATAR : Lucy Kate Hale

MessageSujet: Re: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    Ven 11 Juil - 14:00




Certaines choses changent, et d’autres ne changeront jamais.

Mes amis l’heure est grave. Il est vingt-trois heure trente deux, je suis en pyjama dans mon salon entrain de me vernir les ongles de dix couleurs différentes. Je vous le dis, rien ne va plus ! C’est la fin des haricots ! Soyez prévenus l’apocalypse est proche ! Je n'arrive pas mais alors pas du tout à dormir et je m’ennuie ! Et c’est toujours une très mauvaise chose. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que j’ai déjà eu le temps de ranger ma chambre, de faire un gâteau, de prendre les quatre coins de la maison en photo, de réfléchir à un nouveau scénario, de zapper cinq fois de suite sur toutes les chaines du câble, de regarder un épisode de Charmed, de reranger ma chambre en triant mes vêtements par couleur et mes livres par ordre alphabétique, de faire le poirier, de m’entrainer à chanter le roi lion, de compter le nombre de marche dans toute la maison, de relire tout mes texto et j’en suis au verni à ongle. Je répète pour que vous compreniez bien l’ampleur du problème : AU VERNI A ONGLE ! Moi, Rory Forman, j’ai trouvé le temps de peintre le bout de mes doigts en une multitude de gamme fluo. Et il y a une raison très simple pour laquelle je ne fais pas ça en temps normal. C’est parce qu’après la manucure la seule option qui me vient à l’esprit pour faire partir l’ennui est, soit de regarder l’ensemble des épisodes de « des jours et des vies » ce qui me pousserait sans aucun doute au suicide, soit d’aller voir sur internet comment fabriquer une bombe artisanale, histoire de m’apporter un défi intellectuel nouveau. Bref vous l’aurez compris chez moi l’ennui est dangereux pour tout le monde. Moi-même et les autres. Et au bout du compte il risque très certainement d’y avoir un mort. Il faut, de façon impérative et urgente que je trouve quelque  à faire. Pas forcément quelque chose de constructif, juste quelque chose qui me fasse oublier qu’aujourd’hui le temps passe effroyablement lentement et que je suis prise d'une crise d'insomnie – moi qui comptait me reposer pour une fois. Et vu que j’ai déjà fait une centaine de fois le tour de la maison et qu’il n’y a vraisemblablement rien entre ces quatre murs qui puissent nous sauver de cette impasse, il faut que je me rende à l’évidence : Je dois sortir et partir à la découverte du monde extérieur. L’avantage me direz-vous c’est que mes ongles sont à présent impeccable et que j’ai eu plus que le temps de choisir une tenue tout à fait ravissante. Je suis à tomber ! Un vrai canon ! (oui l’ennuie me pousse aussi à me faire à moi-même des compliments ridicule juste parce que je n’ai que ça à faire.) Le désavantage en revanche c’est que je n’ai personne à qui faire profiter de cette tenue renversante. Parce que si j’avais quelqu’un à voir, je ne serais pas entrain de me faire chier comme un radiateur coincé dans une salle de math et je n'aurait pas soudainement décidé d'être une fille sage qui ne sort pas pour faire la fête. Thalia est Dieu sait où, Sully est avec Fawn, Becky est à Louisville pour voir ses parents, Anakin m’a lagement abandonné pour faire je ne sais quoi de sans intérêt, bref il ne reste plus que moi et mon malheur. Tous des lâcheurs ! Bien la peine d’avoir des amis tiens ! Mais c’est bien connu, il en faut plus pour m’abattre ! Malgré qu’ils se soient tous ligués contre moi, j’arriverais à faire de cette soirée quelque chose de mémorable ! Ou au moins d’acceptable.

Et puis, tout d’un coup je pense à lui. Lui que j’ai perdue de vue sans trop savoir comment. Lui qui pourtant m’avait semblé ne jamais pouvoir disparaitre. Et je me demande un moment comment j’ai pu laisser faire ça ? Comment j’ai pu laisser Link sortir de ma vie ? Discrètement. Fourbement. Sans même que je ne m’en rends vraiment compte. Trois ans. Trois longues années où on ne se voyait que par hasard. On se croisait au détour d’une rue. On échangeait des banalités et on reprenait le cours de notre vie. Sans l’autre. Parce que c’était comme ça. Parce que le temps. Parce que la vie. Parce qu’on ne choisit pas toujours.  Et tout d’un coup ça me frappe comme une épiphanie. Je ne veux pas le perdre. Ça me fait même carrément chier cette histoire. Réalisé qu'on est à deux doigts de devenir de parfait inconnus l'un pour l'autre. Mais il représente bien trop pour moi pour que je l'accepte. Je ne le laisserais pas tout simplement disparaitre. Parce que oui, du plus profond du cœur, oui, il me manque. Parce qu’il est Link. Qu’il sera toujours Link. Link et Rory, c’est plus fort que la vie et la distance cette connerie. C’est plus fort que n’importe quoi. Du moins, ce soir je veux le croire.

J’attrape mon manteau et quitte la maison, laissant tout de même un mot à ma mère pour qu’elle sache que je ne serais pas là ce soir. Je prends la direction de Figtree, parce que oui malgré tout je sais où il habite. Me demandez pas comment, je ne serais pas vraiment vous dire. J’ai dû entendre Thalia ou Anakin le dire et c’est le genre d’information que je retiens. Et puis ça y est l’immeuble est en face de moi. Je pourrais l’appeler, lui dire que je suis en bas, que je passais dans le quartier ou une connerie du genre. Ou bien je pourrais tout simplement sonner à sa porte. Sauf que j’ai jamais eu à sonner pour entrer chez Link. Je passais toujours par sa fenêtre. Oui je sais ça semble débile dit comme ça mais c’est pourtant vrai. Link la laissait toujours ouverte pour moi et il ne savait jamais quand j’allais débarquer. Il le vivait plus ou moins bien d’ailleurs. Plus ou moins parce que je l’ai surpris un jour entrain de regarder un porno et qu’il n’était pas vraiment fière de lui je crois. Pas de regarder un porno mais que je le prenne sur le fait. Enfin, au final on a fini par le regarder ensemble. Et on a même essayé de reproduire une des positions mais on a laissé tomber après que j’ai failli l’éborgner avec mon pied. Quand je vous dit que j’ai vécu toutes mes première fois avec lui, c’est pas un mensonge vous voyez. M’enfin, là n’est pas la question. La question est que je n’ai jamais eu à m’annoncer pour entrer chez lui et que ça me rend bizarrement un peu triste de devoir le faire. Alors je reste là, indécise à regarder la façade de son immeuble. Et puis je plisse les yeux et fixe un peu plus attentivement les fenêtres qui me font face. Parce que si je me plante pas son appart est au deuxième étage et c’est celui de droite, ce qui voudrait dire que… Pincez moi je rêve ! Et non même pas, sa fenêtre est bien ouverte. Si c’est pas un signe ça, je me demande bien ce que s’est !  Alors oui bien sûr c’est au deuxième étage et il serait dommage qu’on perde un nouveau membre de la famille Forman si rapidement. Mais je suis loin d’être une branque. Je suis même plutôt sportive comme fille et en toute modestie, je crois que je peux le faire. En tout cas, ça vaut le coup d’essayer.

Et me voilà dix minutes plus tard, ébouriffée, essoufflé mais fièrement accrochée à son balcon. Rory for the win ! Je me glisse dans la pièce sur la pointe des pieds en espérant ne pas me retrouver dans la chambre de Rider. Pas que je ne l’aime pas mais ce n’est pas lui que je suis venue voir. Et puis… autant Link pourra comprendre pourquoi je rentre par la fenêtre, autant Rider risque de trouver ça un peu plus étrange. Quoi que… Vu que Link lui raconte tout, il pourrait comprendre facilement. Sauf que c’est ni par Link ni par son coloc’ que je suis accueilli mais par une paire d’yeux jaune qui me regarde fixement. Limite flippant pour tout vous dire. Enfin quand la bête se met à ronronner et vient se frotter à mes pieds, j’avoue que j’ai beaucoup moins peur. Je me penche pour caresser le chat et lui parler en chuchotant « Salut Mercus ! Salut le chat ! Comment elle va la grosse bête ?! Oh oui. Il était content de me voir le chat. Hein qu’il était content ?» Est-ce que je gagatise devant le chat ? Tout à fait. Et c’est on ne peut plus normal. Après tout ce n’est pas n’importe quel chat. C’est mon fils. Enfin en quelque sorte. Quand j’ai quitté Wollongon c’est Link qui s’est retrouvé avec la garde pleine et entière mais ça n’en reste pas moins mon fils. Mes yeux commencent à s’habituer lentement à l’obscurité et je vois un peu mieux la boule de poile qui se roule parterre pour que je lui caresse le ventre. « T’aurais pas grossi toi ? Il te donne qui à bouffer ton père ? De la graisse en perfusion ? Va falloir te mettre au régime si ça continue tu passeras plus les portes ! »  J’ai beau me plaindre de Mercus, je ne le trouve pas moins magnifique pour autant comme chat. Et puis il est tout doux, tout mignon, tout câlin. Il faudrait peut-être que je demande à Link de récupérer la garde alterné parce que j’en veux un comme ça chez moi. Sauf que je ne suis pas vraiment sur d’en avoir le droit. Revenir après cinq ans et demander à récupérer son chat, c’est un peu abusé non ? « Bon Mercus AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!! »  La voix de Link me fait bondir au plafond. Littéralement. Ça va pas de rentrer dans une pièce en hurlant comme ça ? Oui je sais c’est moi qui suis rentré par effraction dans sa chambre et alors ? C’est pas une raison ! J’ai un pauvre petit cœur fragile moi et il bat à tout rompre dans ma poitrine maintenant. En plus en bondissant je me suis cognée la tête contre le bord de la commode et ça fait mal putain ! Super mal ! Mercus lui est partie se réfugier sous le lit quand son père  a crié comme une fillette. Jamais été très courage ce chat et quand on voit la réaction de Link face à une ombre, faut pas chercher plus loin de qui il tient. « Je t’avais dit d’miauler si un fantôme venait. Vilain Mercus. Quant à vous, je n’ai rien sur moi !!! Aller oust ! »  Un fantôme ? Faut croire que les années passé lui ont pas permis de retrouver son cerveau. De quoi il me parle ? Quel fantôme ? Et puis là c’est plus fort que moi, je peux pas m’empêcher de me mettre à glousser. Pas ma faute. C’est juste que tout ça me fait terriblement pensé à notre première rencontre quand on avait 12 ans. A l’époque c’est moi qui l’avait pris pour un fantôme. Link fini par trouvé le bouton de la lumière et je plaque une main sur mes yeux éblouie sans pour autant arrêter de rire. « Rory ? »  Il est là à me regarde sans vraiment comprendre avec sa lampe dans la main comme s’il comptait me matraquer avec et tout ce que j’arrive à faire c’est rigoler de plus belle.  « Ah non je vais pas te tuer rassure toi, c’est juste qu’en ce moment je suis à fond dans AHS et du coup j’ai cru que tu étais l’un de ses psychopathes de fantôme. Je tiens pas à me faire violer par un mec en tenu de latex. »  Et lui il continue de parler et je comprends pas la moitié de ce qu’il raconte – c’est quoi cette histoire de mec en latex d’abord ? – mais c’est pas grave. Je me laisse tomber au sol en me tenant le ventre. J’ai l’impression que même mes abdos font encore plus mal que quand j'ai escaladé la fenêtre et pourtant je vous assure que c'était sportif !. Je finis par me reprendre en peu en essuyant les larmes qui ont commencé à couler le long de mes joues. Toujours comme ça quand j’ai un fou rire. « Quand à vous, je n’ai rien sur moi ? Tu croyais vraiment que ça allait faire fuir un fantôme en latex venu te violer ? Va falloir que tu revois ta technique de dissuasion du sais ? »  Je me relève tant bien que mal et tente de remettre un peu d’ordre dans ma tenue pendant que Mercus sort de sous le lit et vient de nouveau se frotter contre moi. Je le prends dans mes bras avant de me reconcentrer sur Link. « Désolé de t’avoir fait peur. J’aurais peut-être pas dû passer par la fenêtre cette fois mais… Je sais pas, l’habitude je suppose. »  Ouais on va dire ça. Comme si je n’avais pas du tout réfléchi avant de la faire, comme si ce n’était qu’une simple pulsion alors que je suis parfaitement que c’est loin d’être seulement ça. « J’espère que tu m’en veux pas ? » Allez, dis-moi que je peux rester Link. Dis-moi que j’ai bien fait de venir te voir et de passer par la fenêtre ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 89
☞ AVATAR : Mini Franco ♥

MessageSujet: Re: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    Sam 12 Juil - 12:15




J'ai cru voir une rorynette

Moi j’ai peur de rien, enfin si j’ai peur des fantômes mais je n’y peux rien c’est eux qui sont là à me regarder. Ils me guettent dans le noir et puis je suis désolé mais quand on regarde American Horror Story ça ne donne pas des bonnes idées. Voir de très mauvaises, je sais qu’un jour ils viendront pour moi. Je le sais, j’ai bien compris comment qu’ils me regardaient quand je les regardais ! Tout le monde le sait que les fantômes existent, celui qui le sait pas et bah il le sait pas et puis c’est tout. Moi je le sais donc moi je risque encore plus de me faire tuer. Bah oui quand tu connais le danger, tu sais que tu as une chance sur deux de mourir par ça. Tout ceci me paraît logique, quand tu sais que tu peux mourir en avion, bah tu le prends quand même mais tu prends le risque de mourir. Oui tu le sais mais t’y vas quand même. C’est comme quand tu manges un yaourt périmé, tu sais qu’il l’est mais tu peux pas résister à l’envie de le manger, tant pis si tu tombes malade après. Et bah c’est pareil quand tu sais que les fantômes existent et bah tu risques encore plus de les croiser. C’est logique ! Je vois pas pourquoi les gens disent que je suis con, y en a la dedans, ils comprennent pas eux ! Un fantôme peut te sortir les tripes, les boyaux et tout ce que tu as dans le corps, j’ai pas spécialement envie d’être éventré ou découpé ou je sais pas moi. Non je veux rester moi et que les parties de mon corps restent intact ! Non mais oh, c’est quoi ces histoires, est-ce que moi j’appelle les Ghostbusters ? Non, alors qu’ils me laissent tranquilles, je ne vais pas les tuer ou je sais pas quoi. Je peux aisément vivre avec eux, oui c’est vrai ! Du moment que j’ai mon chat, moi tout me va, je peux vivre avec un fantôme… Enfin non je peux pas et alors ? Tout le monde peut pas vivre avec tout le monde et puis c’est tout. On est pas là en train de faire mon procès, je peux pas vivre avec eux, j’aurais trop peur qu’ils viennent me violer cette nuit. On ne sait pas de quoi un fantôme est capable, entre vous tuez ou vous voilez, moi j’opte ni pour l’un, ni pour l’autre. Je n’ai jamais songé à l’idée de me faire violer, déjà y songer c’est vachement… Je sais pas moi, il faut du courage pour penser à ça, bon je sais que je suis beau et que beaucoup rêverait de me violer mais pas un fantôme ! En plus je risquerai d’avoir mal, je tiens à mes fesses, elles risquent de souffrir si un fantôme passe par là. Non mais en plus pourquoi j’imagine le pire, un fantôme s’en prend toujours au plus faible et je ne suis pas le plus faible. Enfin je crois, bon c’est sûr que si on réunit la famille ici, bon bah j’ai des chances de mourir en premier. Je vois pas pourquoi d’abord ! Soit je meurs en premier soit je meurs en dernier, injustice familiale. J’ai obtenu la beauté, enfin les autres aussi, l’intelligence, non ça c’est Zazou, la connerie c’est une généralité, le sexapeal pareil, bon j’ai quoi pour moi ? Pas grand-chose hormis mon charme naturel, je sais que je peux me démarquer d’eux ! Ils ont tous une grande gueule mais moi aussi, je ne suis le rejetons, je veux pas être le faible, alors je veux pas mourir en premier. Surtout par un fantôme, vive la honte ! J’oserai plus me montrer après, ouais enfin techniquement je ne pourrai plus me montrer, vu que je serai mort mais je pourrai toujours revenir sous forme de fantôme. Ouais ça peut être marrant vu comme ça, Link le fantôme, encore mieux que Casper. J’irai espionner les filles, oh ouais ! La top classe ! J’imagine déjà, on me voit pas mais moi je vois tout. Trop cool ! Oh de la lumière, ah bah c’est un fantôme, c’est « Rory » oui je sais que j’ai l’air surpris. En même temps je m’attendais pas à la voir dans ma chambre à cette heure et me faisant peur. J’aurai pu faire une crise cardiaque, elle ne pense pas à mon petit cœur, ce n’est pas très gentil. En plus elle rigole, la vilaine. « Ah non je vais pas te tuer rassure toi, c’est juste qu’en ce moment je suis à fond dans AHS et du coup j’ai cru que tu étais l’un de ses psychopathes de fantôme. Je tiens pas à me faire violer par un mec en tenu de latex. » Il faudrait que je pose cette lampe, elle me crame un peu la main. On va la poser où d’abord ? Non mais parce que je voudrais pas la poser sur un fantôme, quoique je sais pas si on peut réellement poser un truc sur eux, du moins sans qu’ils se fassent remarquer. Ceci est à méditer, il faudrait que j’en parle à Rider, lui saura me dire. Il sait tout, c’est mon Rider en même temps, même s’il m’abandonner pour de la donzelle, ce n’est pas très gentil, nous sommes d’accord.

« Quand à vous, je n’ai rien sur moi ? Tu croyais vraiment que ça allait faire fuir un fantôme en latex venu te violer ? Va falloir que tu revois ta technique de dissuasion du sais ? » Ah mais non, je lève les yeux au ciel, elle a pas compris ! Il faut tout lui expliquer. Je lève ma main et la secoue, t’as rien compris Rorynette ! Il va falloir que je t’explique. « Désolé de t’avoir fait peur. J’aurais peut-être pas dû passer par la fenêtre cette fois mais… Je sais pas, l’habitude je suppose. » Ah bah enfin, elle arrête de dire, ceci était un brin gênant pour ma virilité, je peux être marrant, non je le suis constamment mais ce n’est pas une raison pour se moquer de moi. Je n’y peux rien moi si les fantômes en tenue de latex existent, c’est eux le problème pas moi. Moi je suis sage et je n’ai rien demandé, je veux pas me faire violer, fin de l’histoire. « J’espère que tu m’en veux pas ? » Hein ? De ? J’ai écouté qu’à demi-mot ce qu’elle vient de dire. Pourquoi est-ce que je devrais lui en vouloir ? « De t’être moqué de moi ? Si énormément mais je pense que je vais m’en remettre. Non mais tu peux pas comprendre toi, les fantômes ne s’en prennent pas aux nanas super sexy, ils s’en prennent qu’aux mecs parce que le fantôme en tenue de latex, c’est un mec. Ce qui explique pourquoi j’ai cru que c’était lui, enfin non ça n’explique rien mais bon hein ! Tu vas pas chipoter et puis même je suis capable de me défendre, il s’y attendait pas à mon super cri et ma lampe à rayon x ! Arrête de chipoter j’te dis que je lui aurai fait peur. » Ou peut être lui m’aurait fait peur en premier, on va pas chipoter sur qui des deux auraient fait le plus peur à l’autre. L’important est que je sache me défendre et j’intimide qui je veux quand je veux d’abord ! Je ne suis pas un moustique, pas besoin d’une tapette pour me tuer. « Sinon tu préfères le sol ou mon lit ? » Elle me regarde intriguée. « Bah pour dormir patate, quoique je peux dormir dans le fauteuil et toi dans le lit, enfin on peut dormir aussi ensemble mais je voudrais pas… Fin euh... » Pourquoi je me retrouve à court de mot comme ça ? Elle me perturbe, bien sûr que je lui en veux pas d’être venue, elle m’a juste fait peur mais bon ce n’est qu’un détail. « T’as pas faim ? » Non je n’ai pas faim mais faut que j’arrête de délirer, quoique je dirais pas non à un plat de nouille ou alors un yaourt aux fruits ! Un mélange des deux ça peut être bon, vraiment bon, faut que j’aille voir dans le frigo ce qu’il me reste. « Je comptai me regarder un film ça te tente ? » Il faudrait peut-être que je m’habille moi. « Au fait t’es monté par la fenêtre ? » Et moi ça va pas du tout là ! On se re concentre Link et vite ! Non mais c’est quoi ce délire ! « Attend tu sais quoi, je vais chercher à manger, je te prends un truc, que tu le veuilles ou non. Tu t’installes, vas-y fait comme chez toi mais bon cette partie tu connais déjà, tu ne serais pas venue sinon. Tu n’as qu’à choisir le film pendant ce temps, ensuite tu me raconteras tout ça. J’ai hâte d’en savoir plus sur comment tu t’es transformé en Spiderman, ce mec est tellement génial ! » Elle me fixe toujours. Quoi ? J’ai une tâche. « Euh… » « Oui ? » « Tu devrais peut-être t’habiller ? » Hein ? Ah oui ça, c’est bizarre j’ai froid… OH MON DIEU ! Et hop la lampe le retour, elle cache mes parties intimes, bon ce n’est pas parce que Rory les connait déjà qu’elle doit les voir. J’ai bougé autant sans me rendre compte que la serviette était tombée ? Ça va plus. JE sors de la chambre, merde j’ai oublié un truc. « Au fait, la réponse est non. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 32
☞ AVATAR : Lucy Kate Hale

MessageSujet: Re: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    Sam 12 Juil - 12:56




Certaines choses changent, et d’autres ne changeront jamais.

« De t’être moqué de moi ? Si énormément mais je pense que je vais m’en remettre. » Ah sacré Link ! Qu’il est bête ! Pour ça qu’on l’aime vous me direz… Comme si je pouvais réellement m’excuser pour mettre moqué de lui. Mon léger foutage de gueule de tout à l’heure, c’est rien par rapport à ce que je lui sors en temps normale. Pas que je sois fondamentalement une fille méchante. Non moi je ne suis que paix et amour. Mais bon une petite blague bien placé de temps en temps ça a jamais tué personne. Et puis avec les dingues que je fréquente, franchement, comment je pourrais tenir sans leur balancer quelques petits piques de temps en temps ? Et si je devais m’excuser à chaque fois, ça serait vraiment moins drôle. « Non mais tu peux pas comprendre toi, les fantômes ne s’en prennent pas aux nanas super sexy, ils s’en prennent qu’aux mecs parce que le fantôme en tenue de latex, c’est un mec. Ce qui explique pourquoi j’ai cru que c’était lui, enfin non ça n’explique rien mais bon hein ! » Je me suis arrêtée a fille sexy. Allez savoir pourquoi ? Pourtant c’est pas comme si c’était la première fois que Link me disait qu’il me trouvait sexy. Non, on est sortie un petit bout de temps ensemble quand même et je crois pouvoir, sans m’avancer, dire que c’était son compliment préféré. Mais, comme je le disais, c’était l’époque où on sortait ensemble. Me trouver sexy faisait partie du deal non ? Alors l’entendre me le dire là maintenant… Je sais pas. Je vais pas mentir, ça me fait un peu plaisir. Surement parce que ça fait un sacré bout de temps que j’ai pas eu de copain. J’étais pas mal occupé avec mes études à Sydney, alors j’ai pas vraiment eu d’histoire sérieuse. Je suis pas restée seule pendant quatre ans mais on va pas dire que j’ai jamais cru un seul instant avoir trouvé l’homme de ma vie non plus. Juste de quoi passer le temps en fait. Oh et puis zut ! un compliment ça fait toujours plaisir à tout le monde. Sauf quand il est dit par l’ivrogne du coin qui trouve sexy aussi bien la grand-mère d’à côté que toi. Bref j’ai pas à me justifier d’être soudainement heureuse que Link me trouve toujours sexy alors même que je ne couche plus avec lui si ? « Tu vas pas chipoter et puis même je suis capable de me défendre, il s’y attendait pas à mon super cri et ma lampe à rayon x ! Arrête de chipoter j’te dis que je lui aurai fait peur. » Hein ? Quoi ? Ah oui, tout à fait d’accord, arrêtons de chipoter. Euh… Quoi que je suis pas sûr qu’on parle de chipoter pour la même chose. De quoi il parle lui déjà ? Je doute que ça soit du bienfondé ou non d’être flatté par le fait qu’il me trouve sexy. Non, ça serait un peu trop bizarre. Il doit encore être sur son histoire de fantôme. Alors je sais pas si il aurait fait peur au fantôme qui doit s’en battre la fesse droite avec une babouche de son cri de fillette et de sa lampe mais à moi en tout cas, il a réussi à faire peur, c’est déjà un début. Enfin me faire peur… c’est surtout que je ne m’attendais pas à être accueilli par une gamine de douze ans. J’ai cru un instant m’être introduit par effraction dans la mauvaise maison tellement son hurlement manquait de virilité. « Sinon tu préfères le sol ou mon lit ? » DAFUCK ? Mais de quoi il cause encore ? c’est comme demander à quelqu’un s’il préfère les pamplemousse ou la littérature. Ça n’a aucun sens. « Bah pour dormir patate » Ah oui, d’accord, non ben en fait ça à un peu de sens. Quoi que attendez… Qui a dit que je restais dormir ? Ok il est déjà super tard et ça serait bizarre que je reparte dans la demie heure mais quand même. Et puis… Il est sérieux ? Il envisage vraiment l’option de me laisser dormir sur le sol ? Je l’ai connu un peu plus galant que ça le Link. Peut-être parce qu’à l’époque il pouvait coucher avec moi mais tout de même. Avant il avait peur de moi, il m’aurait jamais proposé ça. « quoique je peux dormir dans le fauteuil et toi dans le lit, enfin on peut dormir aussi ensemble mais je voudrais pas… Fin euh... » Est-ce que j’ai un sourire débile sur le visage ? Tout à fait. Et alors ? regardez-le, il est trop mignon à bafouiller comme un con. Ça vous donne pas envie de lui faire des câlins vous ? Y a que moi ? Ok, d’accord, faites comme si j’avais rien dit alors. Mais reconnaissez que de le voir tout gêné comme ça, c’est tout de même adorable. On parle de Link je vous rappelle. Il est pas censé être gêné parce qu’il propose quelque chose qui pourrait être mal interprétée. C’est tout sa vie, de proposer des choses qui peuvent être mal interprétée. Ça plus grande fierté. Ou presque. « T’as pas faim ? » Ouais c’est ça, changes de sujet mon petit. Mais crois pas que je vais oublier aussi facilement que t’as essayée de me mettre dans ton lit. On me l’a fait pas à moi ! « Je comptai me regarder un film ça te tente ? » Je crois qu’il essaye de noyer le poisson en me posant plein de question. Comme si ça avait la moindre chance de marcher. Quoi que… Je ne dirais pas non à un film. Je dis jamais non à un film vous me direz. Les films c'est ma vie. Enfin l’autre continu à s’exciter dans tous les sens avec ses dix milles questions. A croire que ça l’a vraiment perturbé de m’avoir proposée de partager son lit. « Au fait t’es monté par la fenêtre ? » Ben oui puisque je te l’ai dit patate. Focus un peu. Respire un bon coup ça va al… Euh… je crois qu’il vient de se passer quelque chose. Quelque chose de particulièrement drôle et d’un peu gênant. Pour lui comme pour mois si vous voulez tout savoir. Link me fait toujours face. Et il continu de parler comme si sa vie en dépendait. En sommes tout est comme il y a deux secondes. Sauf pour sa serviette. Non, elle, elle a clairement changé d’état. Il y a quelque instant elle était gentiment nouée autour de sa taille. Maintenant…. Maintenant il forme un joli petit tas blanc à ses pieds. Ce qui laisse son… intimité dirons-nous, offerte à la vue de tous. « Attend tu sais quoi, je vais chercher à manger, je te prends un truc, que tu le veuilles ou non. Tu t’installes, vas-y fait comme chez toi mais bon cette partie tu connais déjà, tu ne serais pas venue sinon. Tu n’as qu’à choisir le film pendant ce temps, ensuite tu me raconteras tout ça. J’ai hâte d’en savoir plus sur comment tu t’es transformé en Spiderman, ce mec est tellement génial ! » D’abord, qu’on se mette bien d’accord, je ne suis pas une fille très prude. Des partie masculine j’en ai déjà vu et plus d’une. Et celle de Link en particulier, je les connais plutôt bien. C’est tout de même avec lui que j’ai vu le loup pour la première fois. Ce genre de détails ça ne s’oublie pas vous voyez. Mais ça n’empêche pas d’être une situation quelque peu comique. Principalement parce que monsieur ne semble pas remarquer qu’il offre son entre jambe aux quatre vents. Alors c’est très gentil de vouloir m’offrir à manger, de ma laisser choisir le film et tout le reste mais il y a peut-être d’autre priorité pour le moment non ? « Euh… » « Oui ? » Non il n’a définitivement rien remarqué. « Tu devrais peut-être t’habiller ? » Et enfin le déclic ! Il est adorable Link mais des fois c’est pas un rapide quand même. Il plaque la lampe torche devant ses parties et moi je ne peux pas m’empêcher de me marrer comme une conne. Vous me connaissez, je suis comme ça c’est tout. J’ai besoin de rire. Et puis je vais pas non plus détourner le regard si ? Bon d’accord je pourrais, mais ça serait quand même beaucoup moins drôle. C’est pas tous les jours qu’on m’offre le spectacle d’un homme entrain d’essayer de cacher ses testicules avec une lampe.

Et zou ! Voila Link qui se carapate en vitesse. Sûrement pour aller se changer dans la salle de bain. Bon ben je vais pas juste resté là à rire comme une débile. C’est bon, j’ai plus douze ans, je dois être en mesure de ne pas avoir un fous rire juste à la vue d’un sexe masculin. Remets toi Rory. Pendant que monsieur retrouve sa dignité perdue, je me mets en quête d’un dvd, après tout il me l’a proposé. Alors je fais comme chez moi et je fouille dans sa chambre. Mes yeux parcourent son étagère. Film d’action, film d’action, film d’action, film d’horreur, film d’action, film d’action. Ouais… Bon ben un film facile de temps en temps ça peut pas faire de mal n’est-ce pas ? « Au fait, la réponse est non. » Hein ? la réponse est non à quoi ? Je suis perdue moi. « Hein ? tu me rappelles la question s’il te plait ? » Je suis peut-être blonde mais je vois vraiment pas de quoi il me parle. Pendant que je parle mon regard est attiré par une photo posé entre deux dvd. Je la prends dans mes mains. Moi et Link. On avait quoi treize ans ? On sortait pas encore ensemble. On venait de gagner les olympiades sportives au collège. Une vraie branlé qu’on leur avait mis aux autres. On était tellement fière de nous. Y a qu’à voir nos sourires. On était là, bras dessus, bras dessous. Je peux pas vraiment dire que c’est la plus belle photo de nous deux, c’est sa mère qui l’avait prise, on s’était pas encore changé, ni douché mais putain qu’on avait l’air heureux. J’ai l’impression que ça fait une éternité. Je crois que parfois cette époque me manque. C’était époque où rien ne comptait si ce n’est les conneries qu’on faisait avec Link et Anakin qui venait aux vacances. Je sens Link qui est de retour dans la pièce. Je me retourne, l’image toujours en mains. Je sais déjà que j’ai un sourire niais sur la gueule, c’est le sourire de nostalgie que voulez-vous. Et quand je le vois là devant moi… Il a juste enfilé un fute, ce qui laisse à la vue de tous sous torse. Son délicieux torse. Damned ce mec est bien foutu y a pas à dire. Et ça n’aide pas mon problème de nostalgie. Finalement je vais peut-être reconsidérer sa proposition de partager un lit. Stop Rory. On ne bave pas, c’est mal poli. Et oui je sais, tout à l’heure aussi il était torse nue mais c’était différent. Tout à l’heure il était dans une situation tout à fait ridicule. Alors que là…. Sans T-shirt, les cheveux encore mouillés par la douche qu’il vient de prendre, non là on ne peut plus vraiment dire qu’il soit ridicule. Allez Rory, trouve quelque chose à dire. N’importe quoi, plutôt que de rester là, à le regarder comme s’il était un morceau de viande. « Non à quoi ? » Ouais c’est ça, prends ta petite voix d’innocente ma fille, personne n’est dupe. Oh mais t’as gueule conscience de merde ! Détournes le regarde ! Mes yeux se pose donc tout naturellement sur la photo. « Je pensais pas que t’aurais gardé ça…. » C’est vrai que d’un côté ça me surprend. Je pensais qu’il m’en avait tellement voulu quand j’avais rompu avec lui, qu’il avait brûlé tous les souvenirs de moi. Oui, exactement comment une jeune fille en fleure dans une comédie romantique. Que voulez-vous Link peut être un vrai cliché par moment. Ce n’est juste jamais le cliché auquel on s’attend. Et non cette phrase n’a rien de paradoxale, il faut connaitre le phénomène pour comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 89
☞ AVATAR : Mini Franco ♥

MessageSujet: Re: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    Dim 13 Juil - 18:02




J'ai cru voir une rorynette

Maman n'arrête pas de me dire que le ridicule ne tue, plus facile à dire qu'à faire. Ma mère ne doit pas réellement me connaître, enfin oui elle me connait, mais elle devrait pas me sortir des citations comme ça. Il suffit de me voir pour comprendre, je viens de faire un speech à Rory, avec rien, j'veux dire par là que ma serviette m'a affreusement lâché. On peut jamais leur faire confiance à celle-là ! J'savais bien qu'il y avait un truc qui ne collait pas. J'veux dire, je la fais toujours rire, mais là c'était différent. Fin c'est Rory ! Elle a été la première fille à connaître mon anatomie, j'peux ne pas être pudique, mais là.. Là c'est différent. J'sais pas comment dire ça. J'me fous la honte tout seul en fait, j'parle et pouf ça tombe. J'remarque pas et elle voilà ! J'ai plus qu'à me pendre. Ouais, non n'exagérons pas tout de même. Enfin je me suis bien ridiculisée pour ce soir. Espérons que la soirée tourne autrement. Et puis... puis c'est Rory, j'ai toujours la poisse en sa compagnie. J'sais pas pourquoi, j'arrive toujours à me foutre dans des situations rocambolesque. Une fois elle m'a fait bien embarqué dans son aventure de mannequinat. Enfin c'était moi le mannequin et elle la styliste. Je devais l'aider pour les costumes de son film  !! Tu parles elle en a bien profité pour me foutre la honte. J'la retiens pour ça. Mon entourage n'arrête pas de dire qu'il est facile de me mener par le bout du nez, surtout quand on s'appelle Rory Forman. Je ne vois pas du tout pourquoi ils disent ça, c'est faux ! Rory ne fait pas ce qu'elle veut de moi... Bon peut-être, mais ça n'engage qu'à moi de dire non. Le truc c'est que j'y arrive pas, c'est Rory merde ! Ce n'est pas n'importe quelle fille, c'est genre LA fille, celle qu'on aura toujours dans la peau, qu'importe ce qu'on fait, elle est là. J'sais pas pourquoi, j'arrive pas à lui en vouloir ou me la retirer tout simplement de la tête. Parce que c'est Rory. Cette nana causera ma perte un jour, fin j'ai encore le temps, j'espère en tout cas. Toujours est-il que ce soir, elle est dans MA chambre et ça ce n'est pas rien. Pourquoi j'en sais rien trop rien, mais je compte bien en profiter. Pas d'idée déplacé, nous parlons de Rory voyons ! Elle ne veut plus de moi, depuis fort longtemps, pas faute de lui avoir déjà fait des sous entendus. Non elle a dû trouver bien mieux que moi. Franchement est- ce possible ? J'y crois pas trop moi, mais bon j'dirais rien. Y a que moi qui la connaisse bien ! Et puis sa famille m'adore ! J'comprends pas pourquoi elle veut pas. Ah le voilà ! C'est bon j'suis un peu plus classe. La flemme de mettre un tee-shirt de toute façon, on va se matter un film. Elle veut pas non plus que je porte une bourka ou une combinaison de skie. Non ça ne me va pas au teint et puis j'avoue que si elle pouvait craquer... WHO ! On s'calme Jean-Paul ! Nous parlons de Rory ! Elle est passée à autre chose, à toi de faire la même, fin d'une manière je l'ai fait, puisque j'ai la princesse ! Difficile à combler, mais elle arrive à se satisfaire de moi. Un bon point je pense. Fin c'est nullement ma copine, elle et moi ? Manquerait plus que ça. Autant dire bonjour à l’apocalypse ! Ah bah elle n'a pas perdu de temps, j'lui ai dit de faire comme chez elle, ce qu'elle fait. Ça fait longtemps tout ça... Aller on arrête de penser au passé, j'passe une main dans mes cheveux. On tente de ne pas repenser au moment gênant qui vient de se passer. Keep Cool ! Elle regarde quoi. « Non à quoi ? » Hein ? De quoi qu'elle cause encore ? C'est pas possible, cette nana me fera réellement perdre la tête. Je la regarde sceptique. De quoi tu causes Forman ? Non elle veut pas me regarder, en clair : démerdes toi ! Comme d'hab quoi.

« Je pensais pas que t’aurais gardé ça… » Je regarde la photo en question. Touché ! J'dis quoi ? Déjà je tente de retrouver la question à la réponse, non ! Si je lui donne pas la réponse, elle va... bonne questin ! J'sais pas ce qu'elle me fera, elle est capable de tout. C'est bien ça qui me fait peur. « J'ai des burritos aux frigos, ça t'bottes ?» J'dois avoir aussi des chips, fin de toute façon, j'espère que ça la tente, j'ai pas grand chose. Faudrait que j'aille voir chez les frangins ce qu'ils ont, ils doivent bien avoir des trucs pour moi. Ou alors j'irai voir chez les autres frangins, sont p'tits, mais font souvent les courses. C'est pas le cas de la coloc, on est pas trop doué pour les tâches ménagères.« Ah ouais donc non tu me déranges pas, fin j'crois que c'était ça. Tu vois d'autres trucs ?» Big Smile ! J'suis trop doué, j'ai retrouvé ce qu'elle voulait. Parfois je m'épate, j'aime bien m'épater, ça m'fait du bien. « Ouais fin tu sais... j'ai comment dire... Bouarf on était pas trop mal et puis ça me sert de marque dvd !» J'vais surement pas lui avouer que j'ai encore la dose de truc de nous deux. Et puis j'y pensais même plus. J'avoue que le jour ou elle m'a annoncé qu'elle me quittait... J'ai bien failli foutre le feu à ce qu'on avait ensemble... Seulement Em' et Zazou m'ont dit que je le regretterais et puis apparemment on a le droit de tuer les animaux. Donc je me suis résolu à les garder, ça prend un peu d'place, faut juste bien les ranger. Surtout quand des nanas viennent dans votre chambre. La dernière fois, j'ai eu l'droit à une réflexion d'une blonde, elle a cru que j'étais mariée et donc que je la prenais pour une conne. J'avoue que j'ai pas trop compris. J'lui ai dit que mon fils n'avait pas l'air de l'aimé, ce qui est vrai. J'y peux rien moi s'il déteste toutes les nanas que je ramène. Encore un fils à maman ça ! Et puis elle m'a balancé une photo d'moi et Rory, comme quoi j'devrais avoir honte d'mon comportement. J'sais même pas où elle a trouvé cette photo. Les femmes sont bizarres, pour ça qu'à partir de maintenant, on n'entre plus dans ma chambre ! Propriété privée ! Fin en attendant, y a une demoiselle dans ma forteresse de solitude. « T'as trouvé l'film alors ?» J'arque un sourcil en balançant le paquet de chips sur le lit. Bon j'sais pas si elle va vouloir de ma bouffe, mais moi j'ai faim. « Tu m'as pas dit, sol, fauteuil ou lit ?» J'sais pas qui je dois remercier pour ses buritos, mais ils ont bons ! J'adore la bouffe ! Je m'étends sur mon lit, oubliant au passage Rory. J'y peux rien, lorsque je mange, plus rien ne compte. Je ne fais qu'un avec la bouffe ! C'est comme ça, mais bon Rory elle le sait déjà, normalement elle doit pas avoir peur. « C'est troooop bon!»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Winter is coming, Wait no : Forman is coming.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Winter is coming, Wait no : Forman is coming.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» No Limit 2 coming soon !
» Si je reste - Gayle Forman
» GREEN DAY - U2
» La Grande mascarade de A.B. Winter
» Collection Dior Golden Winter for Holiday 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WOLLONGONG :: ∞ Wollongong, New South Wales :: 
Habitations
 :: 
Figtree
-