Partagez | 
 

 (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
☞ CONNERIES : 53
☞ AVATAR : Luke Grimes

MessageSujet: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    Lun 30 Juin - 21:16

Marnie Cartwrigth
emma watson
J'ai compris, tu es du genre mal poli, je ne sais pas qui t'as éduqué, mais cette personne a oublié beaucoup de choses. Je tâcherai de m'en souvenir, si jamais on se recroise, en attendant tu me présentes qui là ? Je suis poli si je veux en attendant c'est de ma frangine qu'on parle, alors un autre ton, s'il te plait. Elle s'appelle Marnie, ton espèce va s'éteindre que j'aime lui dire. Et bien évidemment vu que c'est ma petite soeur, c'est une Cartwright comme moi, on a déjà pensé à changer de noms mais c'est ce que nous sommes, alors pourquoi le cacher ?Je vois, non en fait je vois pas, c'est qui pour toi ? Je viens de te le dire, c'est ma petite soeur, t'es sourd ou quoi ? Je pense que je vois un peu mieux à présent, cette personne a donc une place dans ta vie, mais elle fait quoi pour occuper la sienne ? Elle est étudiante, enfin elle va reprendre ses études, elle est assez douée en géographie et histoire. C'est tout à fait ... pas du tout intéressant, je suis sûr qu'elle vient d'un autre royaume, n'est-ce pas ? Elle a vu le jour le 24 décembre de l'an 1990, à Wollongong, ce qui fait d'elle une pure australienne. Pour nos racines, je vais t'avouer que je n'ai pas vraiment chercher et je m'en moque royalement.Qu'est-ce que je disais, j'ai toujours raison ! Passons aux choses sérieuses, elle a quelqu'un dans sa vie ? Elle est célibataire, enfin aux dernières nouvelles, elle évite de me présenter les mecs qu'elle fréquente ou de s'attacher tout simplement. Je demande cela car on ne sait jamais, ne va pas croire que ta réponse m'intéresse, je m'en moque. Je me dois juste de poser les questions essentielles, comme par exemple son âge Et bien elle a 24 ans si tu veux tout savoir même si je m'en moque. Qu'est-ce que cela va apporter à ma vie, rien, parfaitement ! Et elle est attirée par quoi dans la vie ? Je crois qu'elle est attirée par les mecs, enfin j'en suis même assez sûr, mais ça la regarde elle. C'est son corps, elle en fait ce qu'elle veut. Hum... je vois, je vais tenter de prévenir les personnes concernées, je ne veux pas de scandales dans ma vie. Tu penses que Phoebe pourrait lui convenir ? Et bien nous avons fait le tour, ah non j'oublie, tu dirais quoi pour décrire cette personne ? Allez balance, je suis sûr que tu as des trucs croustillants à son sujet, elle n'est pas commode le matin ou le soir ? Elle mange des tomates avec du nutella ? Je suis sûr que tu en sais plus que tu veux me le dire ! Tout ceci restera entre nous, tu en as ma parole. Si tu savais tout ce que je pouvais te raconter, je crois qu'elle me tuerait à la fin. Petite elle adorait porter une combinaison de lapin, tu sais le genre de truc grenouillère, en polaire et tout, trop choupie. Elle a une collection de carte postale, en plus d'en envoyer à ses amies, elle en prend une pour elle, pour se souvenir un peu plus de nos voyages. Elle a gardé le premier nounours que je lui ai offert et elle est ultra fan des pokemons. Un peu trop à mon goût, je sais qu'on ne dirait pas en la voyant, mais apprenait à la connaître. Je sais même pas comment elle les a découvert.

   
nageons plus en profondeur

  ► Marnie, le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré personnage. Faut dire qu’elle est loin d’avoir eu une vie tranquille et banale. Non Marnie elle a été jeté sur les routes à l’âge de 14 ans avec son frère et croyez moi, ça, ça laisse des traces. Déjà faut bien comprendre deux choses, des modèles féminin(sa mère s'étant tirée après sa naissance et son père préférant son alcool et ses clopes) elle en a eu très peu, si ce n’est pas du tout, son exemple à suivre dans la vie c’est Jesse et la deuxième chose c’est qu’elle est loin d’avoir eu une vie facile faite de paillettes et d’ours en peluche. Alors pour la douceur, la candeur et les robes à fleures vous pouvez toujours repasser.

►Marnie elle est plutôt du genre brut de décoffrage, elle jure comme un charretier, hésite pas une seconde à vous en retourner une si vous la cherchez trop et considère qu’avoir besoin des autres est une marque de faiblesse. La seule personne dont elle accepte de dépendre c’est son frère. Point barre. Les autres ont plutôt pas intérêt à la sous-estimé et à la prendre pour une petite chose fragile parce qu’elle aura vite fait de leur montrer Ô combien ils ont tort. Et même si Jesse rêverais que sa sœur se tienne loin des emmerdes, avec la vie qu’elle a eu, c’est mort d’avance. Elle lui ressemble bien plus qu’il ne le voudrait et elle est peut-être encore plus doué que lui pour trouver des combines tordues pour arnaquer la vie. Enfin non, peut-être pas plus doué, Jesse a un certain don en la matière, mais elle se débrouille tout de même pas mal.  Les emmerdes et les galères elle a appris à faire avec, pas grand-chose lui fait peur et elle en a tellement bavé par moment qu’elle prend la vie comme elle vient. Elle sait qu’on finit toujours par s’en sortir. Et le fait de savoir que tout peut s’écrouler n’importe quand, lui fait apprécier à fond chaque petit détail de l’existence.

► Elle est pas du genre à se plaindre. Elle prend tout avec un sacrée sens de l’humour. Un peu sarcastique et cassante, elle a du mal à montrer de la compassion pour des futilités et à tendance à garder ses sentiments bien cacher tout au fond de son petit cœur, histoire de pas ses faire marcher dessus un jour. Oui d’une certaine façon Marnie elle a une armure en kevlar tout autour d’elle pour pas se prendre de nouveau coup dans la gueule. Mais ça l’empêche pas d’être une fille adorable si on supporte de se prendre des répliques bien cinglante dans les dents de temps à autre. Elle adore faire la fête, à toujours le sourire ou presque et pour les gens qui compte, elle serait prête à tout. Vraiment à tout. Parce qu’une fois qu’on arrive à se faire une place dans sa vie, c’est tellement rare qu’elle vous laisserait tomber pour rien à monde. Z’avez qu’à voir sa relation avec son frère. Ou l’amitié qu’elle entretient avec Ariel et Jodie alors que ça fait bien dix ans qu’elle les a pas vu !

► Un soir Jesse n'est pas rentré à la maison, du moins trop tard, le coup fut fatale et Marnie fut victime de son père. Le coup de trop, la DASS se réveilla enfin, ils avaient été prévenu par des voisins. Lorsque Jesse rentra et que Marnie lui explique, il ne prit pas le temps de réfléchir et lui dit de faire ses valises. Il n'avait que 19 ans et elle 14 ans mais il savait qu'il obtiendrait pas la garde de sa soeur et il était hors de question qu'ils soient séparés. C'est à partir de là que leur voyage commença.

► Ils ne sont jamais restés plus d'un an à la même place, ils ont commencés à Sidney puis ils sont partis conquérir les USA, premier arrêt : NY ensuite ils ont bougés. Ils étaient en Californie quand Marnie avait 15 ans, puis au Canada quant elle en avait 19/20 ans. Après vous êtes libres pour les villes, j'en ai pas mis beaucoup mais ils ne sont jamais restés plus d'un à la même place. Ils sont revenus à NY y a un an et là ils rentrent à Wollongong, après dix ans d'absence.

►Jesse s'est toujours arrangé pour que sa sœur manque de rien, le seul problème c'est qu'il se fourre toujours dans des histoires pas possible. Plutôt que de trouver des jobs honnêtes il est persuadé qu'il a trouvé la dernière combine du siècle pour devenir riche. Et ça foire à tout les coup. Il se retrouve avec les flics ou les mafieux locaux au cul et il est obligé de prendre la tangente avec sa sœur pour pas finir découpé en morceau. Des fois c’est même Marnie qui le sort des emmerdes même s’il fait tout pour la laisser en dehors de tout ça. Jesse c'est un arnaqueur raté. Et suite à son dernier échec les deux Cartwright on décidé de revenir sur les terres de leur enfance, Pasadena.
(c) tearsflight

   
you & i
jesse cartwright

Je vais vous mettre les passages de ma fiche que j'aime le plus mais concrètement Marnie revient partout, que ça soit en pensée comme en présence. Ces deux là sont liés   alors je pense que lire ma fiche vous sera nécessaire (je préviens d'avance qu'elle est assez longue Rolling Eyes)

S’il y a bien un truc que je déteste c’est d’avoir une chanson en tête et ne pas savoir d’où elle provient. Un jour je trouverai, un jour je vaincrai mon cerveau et ce jour-là ! MOUAHAHAH !!! Il faudra me craindre, je serais plus fort que la technologie quoiqu’avec ses avancées je suis sûr qu’un jour ils trouveront le moyen de créer un truc qui permet de connaître la chanson. Et on l’appellera le JesseCall ! Ouais, non c’est pourri, il me faut un autre nom, un truc qui claque, un truc qui est de la gueule, un truc qui sonne moi. Hum… L’buzzmachine ! Bof, je sais que je peux faire mieux. C’est quoi ce bruit ? Gauche, personne. Droite, y a Marnie cachée sous une table. Oh je vois. « C’est étrange j’ai cru entendre un bruit… Hum… Je me demande si une jeune croquette ne serait pas cachée sous la table. C’est fort possible, dommage qu’elle ne daigne pas se montrer, j’ai des bonbons pour elle. » Je n’arrête pas de dire que mes échanges fonctionnent, la preuve troquer un lacet contre un paquet de bonbon ça le fait. Il faut préciser que le lacet est magique, bah ouais quoi je n’échange pas de la merde, enfin oui j’échange de la merde mais les autres le savent pas, enfin ça dépend, ils le devinent mais vu qu’ils sont longs à la détente, j’ai le temps de tout manger. « J’en veux ! » Ah bah je savais bien que ces mots magiques la feraient sortir de son trou. J’attrape ma crapule de petite sœur et l’installe sur mes épaules. « Donnes à moi. » « Qu’est-ce qu’on dit ? » Ce n’est pas tout mais la politesse ce n’est pas fait pour les chiens. Imaginez si les chiens se mettaient à nous vouvoyez ou dire merci. Je suis sûr qu’un jour, un mec inventera un collier qui fera parler les chiens ou chats ! Les gens sont fous, ils sont capables de tout. « S’il te plait Jesse. » « Roi de la forêt de Tazmanie. » « Quoi ? Mais t’es pas roi ! » Je lève les yeux vers ma sœur ou vers le ciel, ça en revient au même, du haut de ses six ans, elle pige vite, ça va qu’elle ne soit pas lourde et que je sois endurant. Jesse l’homme qui résiste à tout, le super homme, l’homme d’acier. Oh ouais ça accroche. Là on va se poser là, j’ouvre mon sac et sors le précieux sac, les yeux de Marnie s’illuminent, j’adore voir ça. La magie qu’on peut voir dans les yeux de ma sœur, ça n’a pas de prix. « Depuis quand t'es roi ? » « Comment ça ? Je ne t’ai pas raconté mon extraordinaire expédition dans les îles Tazmanianesque. » Elle me fait non de la tête, bon en vrai c’était dans le jardin de la vieille Georgette mais ça en revient au même, le principe d’une bonne histoire tient sur les détails. « Et bien laisse-moi te raconter cette merveilleuse histoire. » Je l’attrape et la serre contre moi, passant mon manteau sur ses épaules par la même occasion, ce n’est pas parce qu’on est au Texas que le soir il ne fait pas froid. « Et bien un jour je me baladais tranquillement et là j’ai vu un écureuil, ni une ni deux je me suis mis à lui courir après. Seulement cet écureuil allait beaucoup plus vite que moi, il a atterri dans un trou. Là j’ai pas compris mais je l’ai suivi et au bout de ce trou se trouvait un monde qui m’était inconnu. Au début, je dois t’avouer que j’ai pensé refaire Alice aux pays des merveilles, hélas non, pas de chapelier fou à l’horizon, juste un écureuil bavard, peut-être trop bavard. Il m’a expliqué que pour retourner chez moi, je devais aller au centre de la forêt et qu’on se trouvait à Tazmanie ! Je l’ai bien sûr écouté car moi je ne voulais pas vivre dans un monde où tu n’y étais pas. Je te cache pas que mon périple fut long et éprouvant, je suis tombé pas mal de fois, d’où mes écorchures et mes bleus. » Petite pause, histoire de captivée notre publique. « Et après ? » C’est bon, elle est conquise. « Je suis tombé sur un troupeau de Carlin, tu sais les petits chiens que tu aimes bien. » Marnie me fait un grand oui de la tête, je ne sais pas ce qu’elle trouve à ses chiens. « Et bien ils m’ont tout de suite adoré, ils ont dit que j’avais été envoyé par les dieux, je devais les sauver d’un malheur propice. Moi je voyais pas de quoi et là on m’a amené le chef, il était recroquevillé sur lui-même. Je l’ai examiné et j’ai vu qu’il avait une écharde dans sa pâte, alors je lui ai retiré et là, d’un coup il s’est relevé. » « Et ensuite ! Il s’est passé quoi !!! » Complètement accroc ! Elle me tient le bras pour que je continue mon histoire, elle mange mes mots, c’est impressionnant et plaisant. « Ils m’ont couronné roi et m’ont aidé à retrouver mon chemin vers la maison. » « C’est tout ? » « C’est déjà pas mal non ? » « Oui mais pourquoi t’en as pas ramené un ? » « Parce qu’il aurait été malheureux ici. » Ah non pas cette tête. « Dis un jour tu m’y emmèneras ? » « Je t’emmènerais ou tu voudras croquette ! Ou tu voudras ! » Elle se blottit contre moi et je lui tends le paquet de bonbon. J’irais jusqu’au bout du monde pour elle.


[...] Et voilà elle fait la gueule. C’est plus fort qu’elle, elle ne peut pas se retenir, demain elle va me tirer une tête de six pieds de long. J’échappe de peu à l’engueulade ou la séparation mais je sens que c’est pour bientôt. Elle me demande plus, elle sait pourtant que je ne peux lui donner plus. Je ne peux pas, ce n’est pas moi, je ne suis pas programmé pour donner de l’amour à une personne, à l’exception de Marnie mais c’est différent, Marnie c’est Marnie. Dernière clope, il faut que je passe au débit de tabac demain à la première heure. Je me suis attardé chez Ju, pas bon, j’y ai passé la nuit, pas bon non plus. Je n’aime pas laisser Marnie seule avec lui mais là je n’ai pas vu l’heure. La fatigue m’a eu et j’ai un mauvais pressentiment, espérons que ça ne soit juste que ça.  Pas de lumière, ça commence mal. Respire ce n’est rien, enfin nous parlons des Cartwright, le jour ou quelque chose de bien se produira ici n’est pas arrivé. C’est quoi ce bruit ? C’est quoi ce délire. « Croquette ? » Je reconnaîtrais entre mille ma sœur, ce bruit ça ne peut être qu’elle. Marnie sort la tête de sous la table, pourquoi est-ce qu’elle est là ? Elle n’a plus cinq ans… Je le sens mal, très mal. « Jess… » Je regarde son œil. J’écarquille un peu plus les yeux. « LE SALAUD ! Il est où putain je vais le tuer. » Je m’avance vers la porte, il a été trop loin. Il peut me frapper autant qu’il veut, je veux être son punching-ball mais là. « Non… Jesse il est pas là… Jesse il est/ » « Quoi ? Il est quoi ? » « Ils l’ont emmenés. » Hein ? Je ne comprends rien. Marnie s’accroche à mon bras, elle s’effondre devant moi, tout ce dont je déteste, mes bras l’encerclent.« Jesse ils sont venus, les gens de la DAS avec les flics… Ils l’ont emmenés et… Jesse j’ai peur… Je veux pas… Je veux pas qu’ils nous sépare… » Je comprends plus rien, putain pourquoi j’ai passé la nuit chez Ju ! C’est ma faute, si je n’avais pas passé la nuit chez elle, il ne l’aurait pas touché et on n’en sera pas là. J’écarte Marnie un instant, me mettant à sa hauteur. « Écoute-moi bien croquette ! Personne ne va nous séparer. Personne tu m’entends ? C’est toi et moi contre le reste du monde tu m’entends ? » Elle hoche la tête. « Mais la dame va revenir… Elle … » « Va faire ton sac. » Elle écarquille les yeux. « Marnie va faire ton sac, on s’en va. » « Mais/ » « Marnie discute pas va faire ton sac. » Elle se détache de moi et me regarde sans comprendre, elle a bien vu que j’avais élevé la voix. On ne discute pas mes ordres, enfin Marnie ne discute jamais mes ordres. Elle court dans la maison, je souffle un bon coup. Je lui ai dit de faire son sac mais pour aller où ? J’en ai aucunes idées mais hors de question qu’on m’enlève Marnie, je sais que je n’aurais pas sa garde, vu mon dossier, je suis bon à la voir grandir auprès de parfait inconnu et ça ce n’est même pas envisageable. Ma cachette, il est temps je crois, j’attrape mes baguettes, direct le seul endroit où je sais qu’il n’y aurait jamais pensé. Bon deux cents dollars, c’est rien mais on va devoir faire avec, pas de voiture, sinon on va nous retrouver sur le champ. Pas le temps de dire au revoir, trop facile pour nous tracer, il faut qu’on parte et qu’on le fasse maintenant, il faut que j’aille faire mon sac. Finalement je quitte la ville, juste plus tôt que je le pensais…


Je ne suis pas un adorateur du soleil mais on arrive à s’y faire et puis les gens ne sont pas aussi cons que l’on pourrait croire. Finalement on s’y fait à la Californie, bon je sais d’avance qu’on ne restera pas ici très long. J’ai en projet de nous faire découvrir la langue latine, Marnie m’a dit que le Mexique la tentait bien, elle a vu ça à l’école. Tiens j’espère que ça lui ira, hop on écrase le mégot et on rentre, c’est qu’elle m’interdit de fumer à l’intérieur. « Yo. » Pas un bruit ? Étrange, un jour elle va me ramener un mec, je crois que ce jour-là je fais un bon et je rigole ou alors je fais une crise cardiaque. En même temps c’est de son âge mais les mecs sont tellement cons, surtout à cet âge, je le sais bien, puisque je suis un mec, enfin aux dernières nouvelles et que je suis passé par là. « J’t’ai dit quoi ? » Hein ? Marnie me regarde, cuillère en bois à la main, c’est qu’elle ferait peur. « J’en sais rien Maïté que j’étais le plus beau ? » Elle lève les yeux au ciel et je me contente de lui faire mon plus beau sourire, quoi c’est vrai en plus, elle me l’a dit la semaine dernière que j’étais le plus beau des frères, bon en même temps, elle n’a que moi. Bon elle a aussi ajouté que l’autre singe arrivait juste après mais que son côté trop rêveur lui fait perdre des points. Ils sont pas nettes chez les Dwight, vraiment pas nets enfin je ne peux rien dire, nous ne sommes guère mieux mais nous on a la classe. « Non te dire yo, on est pas chez mémé ! » Euh… « Oui maman, bon j’ai un cadeau pour toi. Enfin si tu me le permets. » Ses yeux s’écarquillent, je vois que je l’intéresse, je préfère qu’elle réagisse comme ça plutôt qu’elle me reprenne sur mon langage. Il ne faut pas déconner non plus, c’est qui le chef ici ? « TADA » Je lui tends le carton. « T’es fou ? » Pardon ? Je la regarde, elle attrape le carton, elle est heureuse ou pas ? « Mais fallait pas. » Euh… Là je suis largué, quand je dis que les femmes sont incompréhensibles. Un jour j’arriverai à les comprendre, peut-être quand on m’aura fourni le mode d’emploi, ce jour-là sera un jour saint. « Tu voulais pas un ordi pour pouvoir communiquer avec la sirène et l’nounours ? » J’arrive à ne plus suivre avec ma sœur, hier encore elle se plaignait de ne pas pouvoir communiquer avec elles et là elle me dit ne pas en vouloir. « Si mais tu aurais dû garder tes sous, on a pas besoin d’un ordi. » Oh c’est ça.« T’inquiètes croquette, je gère. » Je passe ma main dans ses cheveux, je sais qu’elle a horreur de ça, elle me dit sans arrêt qu’elle n’est pas un chien et moi j’oublie qu’elle grandit. Bon ce n’est pas tout mais il est l’heure pour moi de me poser, une bière, une clope et du silence. « AAAAAAAAAAAAH ! » Ou pas. « JESSE !!! » Qu’est-ce qui se passe encore ? On ne peut pas se reposer dans cette maison, un jour elle va me donner des cheveux blancs avant l’heure. « Quoi ? Ton ordi ne fonctionne ? Oh non me dit pas qu’il est déjà mort ! Ou alors tu as encore vu la souris mais je t’ai dit que c’était un effet d’optique. » Je fixe ma sœur. « JE SAIGNE DU VAGIN ! » Hein ? Pardon ? Quoi ? J’écarquille les yeux. Houston nous avons un problème, j’ai raté un wagon ou quoi ? Le train m’ait carrément passé dessus. « Tu... quoi ? » « JE SAIGNE DU VAGIN. MON VAGIN EST EN TRAIN DE MOURIR. » J’écarquille un peu plus les yeux et ma sœur me montre ses fesses qui ont une trace rouge… assez conséquente, ah bah oui, euh… « Appelle le samu, les pompiers, j’en sais rien. Jesse j’ai mal. » Je reste complètement stoïque face à ce spectacle. Je suis censé faire quoi, réfléchis, ah mais non je sais. « Bon sang tu as déjà tes règles mais, mais, mais tu es trop jeune. » « J’AI QUINZE PRESQUE SEIZE !! » Ah oui finalement non elle est dans la bonne tranche mais je fais quoi moi. « Je… Je… épicerie. Va dans la baignoire. » « Dans la baignoire mais pourquoi ? » « Pour éviter de foutre du sang partout ! » Marnie ouvre la bouche puis la referme, quoi c’est la seule solution que j’ai trouvé. Il va falloir que je m’explique avec Agathe l’épicière, je sens qu’elle va me rire au nez. J’en sais rien moi de ce qu’il faut faire quand votre sœur à ses règles, ceci n’était pas prévu au programme. Je pensais qu’elle sauterait cette étape ou alors que j’aurai une partenaire à ce moment pour lui expliquer. Pour ça il faudrait déjà que Marnie ne les vire pas en se faisant passer pour ma femme, bien sûr ça ne fonctionne pas, je ne fréquente pas des filles stupides mais j’ai une sœur qui adore leur mener la vie dure. Ce n’est pas tous les jours facile d’éduquer une adolescence et c’est moi qui dis ça. Fichtre, je me fais vieux.


Je suis mort, complètement mort, elle m’a tué, c’est qu’elle a de l’énergie à revendre cette petite brune, piquante, pétillante, toute ce que j’aime. Si on rajoute qu’elle a un passé aussi merdique que le mien, qu’elle connait les lois de la rue, elle pourrait-être la femme parfaite. Son seul défaut, c’est qu’elle soit solitaire, oui à mes yeux c’est un défaut, ah oui et le fait qu’elle n’aime gère lire, ça n’aide pas. En soit Lulu est une nana du tonnerre, une nana qui me correspond, elle a du répondant et elle sait ce qu’elle veut, j’avais eu raison à son sujet. Tiens Marnie ne dort pas, ça c’est étrange. « Et bah on est pas couché ? T’as vu l’heure ? » Elle ne daigne pas me regarder, mauvais signe. Elle continue de zapper devant la télé, quand je dis que ces choses sont mauvaises, elles rendent les gens encore plus cons. Je n’aurais pas dû lui offrir cet ordi et la tv même si c’est pour nous deux, s’est-elle qui s’en sert le plus. « Tu peux parler. » Okay l’ambiance est donnée ! J’attrape mon paquet de clope et me pose à côté d’elle. Le cendrier a porté de main. « Je peux savoir pourquoi tu es d’une humeur massacrante ? » Elle tourne enfin la tête vers moi, j’aurais préféré un sourire chaleureux mais je vais me contenter de ça. « T’étais encore avec elle ? » Je lève les yeux au ciel tout en allumant ma clope. Je vois déjà où la discussion va mener. « Marnie on va pas recommencer. » Elle hésite, je le vois dans ses yeux, finalement elle éteint la télé.« Je l’aime pas. » « Pourquoi ? » « J’en sais rien, j’te demande pas pourquoi tu n’aimes pas mes copains. » Je la regarde perplexe, elle se moque de moi ? Elle est sans arrêt en train de me demander pourquoi je n’accepte pas les mecs avec qui elle sort ou que je me moque du prénom de machine. C’est bon je n’y peux rien-moi si elle choisit des amies avec des noms étranges, entre la sirène, le nounours, le singe, l’otarie, je suis servie. C’est qu’elle pourrait bientôt faire un élevage, bientôt elle va me ramener quoi ? Une panthère ou un phacochère. Le zoo de Marnie bientôt sous vos yeux, c’est que ça serait une bonne idée. « T’façon tu comprends rien. » Ah bah de mieux en mieux, je comprends rien à présent, je dois être plus cons que la moyenne apparemment. « Oui c’est sûr que si je m’abrutissais devant la télé, je serai peut-être dans les normes. » Et voilà, je l’ai mis de mauvais poils, en même temps je ne comprends pas ou elle veut en venir.  « Elle est gentille, sympa, en plus elle t’aime bien, tu as l’air gentille quand elle est là. Alors je ne comprends pas pourquoi tu fais cette tête à chaque fois que je rentre de chez elle ? Il est où le problème ? » Je regarde Marnie se lever, elle se dirige vers sa chambre, bon bah je n’aurai pas la réponse, ou peut-être que si, elle revient vers moi. « Tu m’avais juré que ça serait toujours toi et moi. » Oh non. Je tire une nouvelle bouffée, détournant le regard. Je ne la sens pas la discussion. « Tu m’avais promis Jes’ ! Alors pourquoi/ » « C’est le cas. » « NON ! » Elle me fusille du regard. « Tu… Tu fais tout avec elle à présent, et moi ? Moi j’dois rester comme une conne ici à attendre que tu reviennes. Non pire a espéré que tu reviennes, pendant que toi tu fais je sais quoi avec elle ! Tu as pensé à moi Jes ? Depuis que Lulu est entrée dans nos vies, tu me laisses de côté. J’compte plus pour toi. J’suis bonne que pour aller en cours, faire à manger, ranger l’appart et puis voilà. » Je regarde Marnie, ses yeux viennent d’éclater, je ne supporte pas la voir ainsi, normal quelle personne normalement constituer aimerait voir sa sœur pleurer. Je m’approche d’elle mais elle recule. « Marnie c’est faux. » « Arrête de mentir Jes, j’ai plus dix ans ! » Elle croise ses bras sur sa poitrine et ne daigne plus me regarder. « Tu comprends pas que si je fais ça, c’est pour toi ? Je veux pas t’impliquer dans mes/ » « Manigances, tu peux le dire, tu crois que je suis idiote ? Tu bosses pas et tu as tout le temps de l’argent. » Oui bon je sais bien qu’elle s’en doute mais l’entendre me le dire ça fait un choc. Je respire un bon coup, écrase mon mégot. « Marnie arrête ! Si je fais ça c’est pour toi ! Entièrement pour toi, ce n’est pas ta place là-bas, moi j’veux que tu es une vie normale, je m’efforce tous les jours à ce que tu es un semblant de vie normal, que tu sois une adolescence normal. Tu n’as pas à te soucier de l’appart ou du reste… Quant à Lulu c’est une amie, alors oui je la fréquente, je sais pas où ça va mener mais ô grand jamais elle ne prendra ta place ! Elle n’a plus rien à perdre, alors que moi si j’te perds j’suis foutu, c’est pour ça que j’te veux pas avec moi. Ta place n’est pas là-bas mais là à la maison. Et je rentrerai toujours, je t’abandonnerai pas Marnie tu le sais, et ça restera toujours toi et moi contre le reste du monde. Marnie n’est qu’une amie, elle désire être une amie pour toi. » Elle me regarde enfin, je vois dans son regard qu’elle me croit. Je m’approche d’elle, elle accepte enfin que je la touche, je serre mes bras contre elle, posant mon menton sur sa tête. Je sais que la vie que je lui fais mener n’est pas normal mais je veux qu’elle le soit, je veux qu’elle tente de profiter de son adolescence au maximum, je veux qu’elle soit heureuse, ce n’est pas trop demandé ? « J’te l’promets Croquette, toi et moi, juste toi et moi. » Je la serre un peu plus contre moi. Lulu ne prendra jamais la place de Marnie, elle le sait, Marnie restera toujours ma priorité mais je ne veux pas d’elle dans mes histoires. Ce sont les miennes, pas les siennes et il est hors de question que je la perde ou qu’elle s’y perde.


Dernière édition par Jesse Cartwright le Lun 30 Juin - 21:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 53
☞ AVATAR : Luke Grimes

MessageSujet: Re: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    Lun 30 Juin - 21:17

you & i
mad bishop

La première fois que Mad et Marnie se sont rencontrés c’était à New York. Jesse et Marnie venait de débarquer tout droit de Wollongong et le hasard les a amené à rencontre Mad et Ally. Les demoiselles avaient 18 ans, et la vie n’avaient pas été beaucoup plus tendre avec elles qu’avec les Cartwright. Elevé en orphelinat, elles avaient toujours connue les emmerdes, les trafics et les magouilles. Elles vivaient de fêtes, d’alcool et de connerie, mais avec une joie de vivre sans pareille. A l’époque Mad ne s’en sortait pas trop mal puisqu’elle était un petit prodige de l’opéra mais n’ayant jamais vraiment été habitué aux bonnes manières et au luxe, elle se contentait de faire vivre tout son petit monde dans un appart pas très rutilant mais chaleureux où tout le monde était le bienvenu et où on pouvait toujours faire la fête. Et c’est tout naturellement qu’elles ont accueilli Marnie et Jesse chez elles. Elles les ont pris sous leurs ailes d’une certaine façon et leur ont fait découvrir la vie New Yorkaise. A l’époque elles se prenaient pas trop la tête, elles vivaient leur vie à fond en enchainant les conneries et les fous rire et elles ont assez vite intégré les Cartwright. On peut pas vraiment dire qu’elles étaient des modèle de féminité et de raffinement mais elles apportaient quand même un petit quelque chose à Marnie que son frère ne pouvait pas toujours comprendre. Marnie c’était un peu devenue leur mascotte et elles adoraient lui faire découvrir de nouvelle chose même si Jesse n’était pas toujours d’accord. C’était plutôt la belle vie. Et puis il y a un truc qui a capoté pour Jesse et les Cartwright se sont de nouveau fait la malle sans dire au revoir. C’est comme ça, c’est la vie. Marnie n’a pas revu Mad depuis cette époque mais maintenant qu’elles sont toutes les deux à Wollongong elles finiront bien par se croiser. Et Marnie risque d’avoir un choque. Parce que Mad n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle est bien loin la fille qui lui a fait tester sa première cigarette dans le dos de son frère. Depuis la mort d’Ally, Mad erre dans un sorte de brouillard. C’était le coup de trop de la vie. Complètement dépressive, elle fonce droit dans le mur, tous les jours un peu plus. Oh elle fait toujours autant la fête, peut-être même plus, une façon comme une autre de se détruire lentement, elle est encore plus cassante qu’avant et semble détester le monde entier. Elle est complétement brisée. Mad ne va pas forcément être ravie de retrouver les Cartwright, elle qui refuse de laisser qui que ce soit entrer dans sa vie. Mais d’un autre côté, ils ne sont pas comme tout le monde, ils viennent de la même galère qu’elle et les gens comme eux il ne suffit pas de leur hurler dessus, ils savent voir la souffrance quand ils la croisent et y faire face. Finalement Marnie et Jesse pourraient peut-être aider Mad à remonter la pente en lui rappelant celle qu’elle était.


lulu

Entre Lulu et Marnie ça n’a jamais été l’amour fou. Marnie c’est rapidement sentie à l’écart, elle avait l’impression d’être de trop, d’être remplacé. La tornade Lulu a débarqué dans la vie de son frère et d’un coup, il n’y avait plus que pour elle, de quoi agacer la jeune Cartwright. Pourtant les demoiselles devraient se soutenir, elles ont eu une enfance similaire mais non Marnie a dû mal. Elle a toujours été réticente à l’idée que Lulu soit dans leur vie, elle lui a bien fait comprendre. A contrario Lulu a toujours voulu devenir son amie, pas parce qu’elle se tapait son frère mais parce qu’elle appréciait la jeune Cartwright, elle voulait lui venir en aide et lui apporter un peu de féminité. Elles ne se sont pas toujours fait la gueguerre, enfin c’est juste Marnie qui était froide avec Lulu, qui ne se laissait pas faire pour autant. Le temps a permis le contact, elles ont déjà eu de nombreuses discussions typiquement féminins quand Jesse n’était pas là et que Marnie pouvait avoir Lulu rien que pour elle. Dernièrement Marnie a appris que Lulu avait plus ou moins sauvé la vie de son frère. Elle aimerait avoir des nouvelles de la jeune femme, elle sait que c’est une battante mais elle s’en voudrait s’il lui était arrivé quelque chose. Elle n’a rien fait mais elle s’en voudrait d’avoir été si jalouse et méchante dans le passé avec elle. Dans le fond Marnie aime bien Lulu, elle était juste jalouse de la place qu’elle prenait dans la vie de son frère, elle voulait une fille différente, une qui puisse sortir son frère de ses emmerdes mais Lulu apportait quelque chose de frais et Marnie reconnait que son frère et elle étaient bien ensemble.

L’arrivée de Lulu à Wollongong va être perçue comme un bonheur pour la jeune Cartwright, elle va faire un retournement de situation et l’accueillir à bras ouvert. Cependant elle ne sera pas du côté de Lulu si elle souhaite se remettre avec son frère. Elle reconnait qu’ils étaient bien ensemble mais Marnie a dans l’idée qu’une autre femme serait mieux pour son frère, certes il n’a pas encore capté qu’elle avait toujours été sous son nez mais il lui faut du temps pour comprendre. Marnie et Lulu vont renouer et reprendre une relation plus amicale et moins froide qu’au début.


emma bing

Ah Emma ! Un sacré phénomène. Marnie en avait déjà entendu parler quand elle était plus jeune, avant qu’elle ne fuit Pasadena avec son frère. La plus part du temps c’était quand Jesse lui racontait la nouvelle gaffe d’Emma qui avait manqué de le tuer et déjà à l’époque ça la faisait bien rire. Parce que les conneries d’Emma sont toujours tellement débile qu’on ne peut qu’en rire. Alors voila, pour Marnie, Emma c’était juste la sœur foldingue de Zazou le meilleur pote de son frère. Sauf que voila les Cartwright sont de retour en ville et chez qui ont-ils décidé de squatter ? Et oui chez les Bing ! Enfin chez Zazou à la base mais puisqu’il vit avec sa sœur… C’est donc comme ça que Marnie a enfin rencontré Emma en chair et en os. Et autant vous dire que malgré les histoires, elle ne s’attendait pas vraiment à ça. Il y a deux choses qui fascine Marnie chez Emma : c’est un pile électrique qui enchaine les catastrophes et c’est sans aucun doute la fille la plus « fille » qu’elle n’a jamais fréquenté. Jupe, robe, talon haut, maquillage, tout l’attirail conventionnel que Marnie associe à la gente féminine. Et pourtant malgré son côté princesse, Emma n’a jamais l’air de se prendre la tête, elle est toujours de bonne humeur, sourit tout le temps, est adorable avec Marnie et ça ne semble pas vraiment la faire chier que les Cratwright squatte soudainement son appart. Des que Jesse est dans les parages Emma déclenche une nouvelle catastrophe qui lui retombe systématiquement dessus et ça Marnie ça la fait bien marrer. En fait globalement Emma fait beaucoup rire Marnie. Après la petite Cartwright n’est pas forcément très à l’aise si elle se retrouve seule avec elle, parce que mine de rien, des filles comme Emma elle n’en connait pas vraiment et elle ne sait pas comment se comporter avec elle. Marnie est plus à l’aise avec les mecs ou avec les filles comme Abby qui lui ressemble. Emma, elle, elle reste fidèle à elle-même, elle aime tout le monde et donc logiquement la petite Cartwright aussi, elle lui parle de tout de rien, passe en coup de vent, lui propose de lui prêter des fringues, disparait dans une autre pièce, revient, lui propose de sortir. Bref elle vit sa vie de pile électrique en intégrant Marnie le plus naturellement du monde dedans. Peut-être que le jour où Marnie réalisera qu’Emma craque complètement pour son frère leur relation changeront. Mais vu l’attitude d’Emma en présence de Jesse, pas sur que quelqu’un réalise ce qui se trame un jour.


zazou bing

Zazou, elle en a entendu parler depuis longtemps. C'est tout de même le leader du groupe de musique où Jesse a été batteur pendant un moment. Il a rapidement sympathiser avec Jesse et a totalement adopté son côté un brin décalé. En même temps, quand on fait du punk, c'est un peu le genre de truc qu'on recherche. Marnie a assister à pas mal de répétition du groupe, et ils ont même eu le temps de sympathiser. Zazou, il a la fâcheuse tendance à jouer au grand frère protecteur avec tout le monde, mais pour le coup, Marnie en a déjà un qui remplit le rôle à merveille. Alors ils ont juste discuté pendant l'entracte, ils se sont bien entendu... Mais voilà, pour Zazou, c'était juste la petite sœur d'un de ses meilleurs potes. Maintenant, c'est différent. Oui, parce que Jesse a décidé de s'installer chez les Bing pour le moment, et du coup, il a ramené sa frangine avec lui. Du coup, pour Zazou, il se retrouve avec un modèle au cheveux bruns de sa propre sœur à squatter chez lui. Grande gueule, rebelle, pas féminine pour un sou... Oui, ça change de Emma, mais c'est pas comme s'il n'était pas habitué. Il l'aime bien comme elle est, cette gamine, et puis s'il peut aider, il ne va pas dire non. Pour Marnie, Zazou, c'est le mec sympa qui a toujours été là pour son frère et qui le prouve encore aujourd'hui en les hébergeant comme si de rien n'était, même s'ils ne se sont pas revus pendant dix ans. C'est un Bing comme les autres et il semblerait presque que tous les problèmes du monde lui passent au dessus de la tête même si Zazou est un peu plus raisonnable que le reste de la famille. Il sait pertinemment que tout n'a jamais été rose dans la vie des Cartwright et il se dit que s'il peut la leur simplifier un peu, autant qu'il le fasse. Alors Marnie peut lui demander ce qu'elle veut, il essaiera de lui rendre service. Même s'il est évident que ce n'est pas son genre ni celui de son frère de venir réclamer de l'aide, même quand ils en ont besoin.


Dernière édition par Jesse Cartwright le Lun 30 Juin - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☞ CONNERIES : 53
☞ AVATAR : Luke Grimes

MessageSujet: Re: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    Lun 30 Juin - 21:21

Libre & attendue
Alors d’abord, merci d’avoir lu mon scénario jusqu’au bout (si vous l’avez lu, Rolling Eyes  ). Ce personnage est vraiment très important pour moi.   J'attends ma petite soeur avec grande impatience ! Pour ce qui est de l'avatar, je trouve Emma Watson parfaite pour le rôle       Pour ce rôle, je demande quelqu’un d’actif, capable de poster dans le flood et dans le rp au moins le weekend, au minimum. Et surtout, oh oui surtout, qui ne m'abandonne pas !! Concernant l’orthographe, j'aimerais bien que vous en fassiez le minimum. Tout le monde en fait, évidemment, mais modérez-les. Je ne réserve pas le scénario, je me suis fait avoir bien trop de fois. Et si jamais vous devez être plusieurs, nous choisirons la meilleure fiche, pas la plus rapide.

En ce qui concerne prénom et nom, c'est non négociable, étant donné que c'est ma petite sœur, elle doit porter le même nom   et le prénom revient partout, que ça soit dans ma fiche ou celle des filles En ce qui concerne l’avatar, je l'ai dit plus haut ce n'est pas négociable, c'est Emma Watson, ou rien

Et voilà, le mot de la fin : je vous aimerais de toooouuuut mon coooeeeuuuur si vous prenez ma croquette d'amour                                                             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    Lun 4 Aoû - 7:22

                        
Wouaaah merci d'avoir créé un tel scénario    C'est réellement de la véritable BOMBE 
Enfin, quoi qu'il en soit ME VOILA.   
Revenir en haut Aller en bas
☞ CONNERIES : 53
☞ AVATAR : Luke Grimes

MessageSujet: Re: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    Lun 4 Aoû - 14:24

MA MARNIIIIIIIIIIIIE CHOUUUUUU  

       


T'as raison, je suis le meilleur kit de survie    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

(f) EMMA WATSON ♫ C’est toi et moi contre le reste du monde. Pas vrai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) EMMA WATSON ✄ libre/difficilement négociable
» comment realiser un MU sans faire de tache sous loeil?
» Bonne Vendredi
» Freakshow {UC}
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WOLLONGONG :: ∞ Mais je n’ai aucune envie d’aller chez les fous ! :: 
Où est mon petit cochon ?
-